Meubles

L'artisanat du bois a occupé, jusqu'au XXe siècle, d'assez nombreuses familles de menuisiers dont on a retrouvé les noms dans les archives locales ou régionales : interventions notables dans les églises et leurs décorations (portes, retables, statues, etc.). Les principales essences utilisées sont le chêne, le noyer et le merisier.

Le coffre reste un meuble traditionnel, rustique, à côté d'armoires simples héritées de style du XVIIIe siècle béarnais, avec l'utilisation décorative de la pointe de diamant et de ses variantes.

Un atelier est bien connu pour la fabrication de ses armoires à la fin du XIXe siècle et début du XXe siècle : celui des Géraut, de Laruns, auquel on s'adressait notamment pour la confection d'armoires de mariage à deux portes, dont les décors s'inspiraient de ceux des écoles béarnaises du siècle précédent (oiseaux, cœurs, fleurs, etc.); s'y ajoutaient ceux symbolisant le mariage en Ossau : le cordon spécifique (présent dans la cape blanche de deuil originale, disparue à la fin du XIXe siècle) marque de l'union matrimoniale et lou poumé ou pommier symbolique à neuf branches couronnées chacune d'une pomme (offert par la marraine à la mariée).

2018-Les Amis du Musée d'Ossau.

Toute copie est autorisée à condition d'en mentionner l'origine.

Armoire rustique