Moulins

Le moulin était indispensable dans un village pour broyer les différentes céréales et permettre aux familles d'y apporter leurs grains. Au moyen âge, l'édification d'un moulin était faite soit par le seigneur soit par la communauté.

Un moulin "banal" (soumi à une redevance au seigneur) pouvait être affermé pour quelques années au meunier qui le demandait et un contrat était établi fixant : charges, entretiens, redevances annuelles.

A l'époque moderne, un particulier pouvait construire son moulin familial, petite construction de pierres, sur un cours d'eau ou une dérivation proche de la maison.

Bien que le rôle premier du moulin ait été de moudre le grain, d'autres fonctions seront exploitées :

  • moulins à foulons qui, munis de cames actionnant une batterie de maillets de bois, foulent des étoffes dans des auges de pierre,

  • moulins à tan ou à broyer des écorces comme celles du moulin à papier,

  • moulins pour broyer les plantes textiles,

  • moulins pour tanner le cuir des animaux,

  • moulins pour actionner les soufflets de forge et les marteaux des moulins à papier.

L'extraction des pierres meulières en Béarn : Arette, Arudy, Lurbe St Christau. Ce sont des pierres de couleur grise et pesant 3000 à 4000 livres. Les plus solides, celles de couleur blanche, sont extraites à Gan, Louvie-Soubiron et Salies de Béarn.

Voir par ce lien quelques exemples de l'exploitation des moulins du village d'Arudy édité par J. Pierre Dugène

2018 - AAMO - Les avis, interprétations et opinions sont sous la responsabilité de leur auteur, dont le nom est mentionné au bas de l'article.

2018-Les Amis du Musée d'Ossau.

Toute copie est autorisée à condition d'en mentionner l'origine.