Granges, bergeries

Le quartier des granges

 

La plupart des communes ont un ou plusieurs quartiers de granges situés à proximité du village, à une altitude variant de 700 à 1000 mètres. Ces granges sont sur des parcelles privées et donc clôturées. Ces quartiers vont être utilisés au printemps ainsi qu’à l’automne.

L’ensemble du bâtiment appelé grange peut être divisé en trois parties :

  • La bergerie au rez-de-chaussée abrite le troupeau bovin ou ovin, une mangeoire est fixée le long des murs, on pouvait y attacher les bovins.

  • La grange est au-dessus de la bergerie, elle est accessible par une porte située si possible du côté amont de l’ensemble, ce qui permet de rentrer du foin sans trop de peine. Une trappe ou un trou dans le plancher permet de faire passer le foin directement à la bergerie.

  • Le cabanot , petite pièce accolée au corps du bâtiment principal, où le berger va coucher, manger et fabriquer le fromage au printemps. L’aménagement y est sommaire ; au moment de la construction, un placard a pu être intégré dans un mur. Sur le mur pignon où se trouve la porte, un foyer très simple avec un petit espace laissé ouvert sous le faîtage permet à la fumée de s’évacuer. Le couchage est rudimentaire ; anciennement, il était délimité par deux poutres de bois, le sommier confectionné avec des branchages. Les lits en fer viendront par la suite. La pièce est souvent trop petite pour contenir une table.

2018-Les Amis du Musée d'Ossau.

Toute copie est autorisée à condition d'en mentionner l'origine.